Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 22:03

Des mois que dure cette affaire. Même la scénarisation de l'expulsion des Roms et les congés d’été ne parviennent pas à l'étouffer.


De très longs mois. On peut critiquer les anglo-saxons, mais pour celui dont l'honnêteté ou la morale est mise en doute la démission est immédiate. Elle précède même la sortie des journaux. Par éthique mais aussi pour tuer un sujet qui pourrait dégénérer et ainsi protéger son clan. En France, on est pas comme ça, jusqu'au bout ils s'accrochent à leurs postes: il faut les en déloger.


Mais combien de temps E. Woerth va-t-il tenir? On a fini par lui faire lâcher le poste de trésorier de l'UMP et ses avantages parallèles. Il affirme moins fort ne pas connaître toutes ces personnes qu'il rencontre régulièrement dans le cadre privé, pour le financement de l’UMP, de son « parti » et surtout des présidentielles 2007.

 

Aujourd'hui, ce n'est pas un mensonge de plus qui est mis en avant. C'est la démonstration qu'un ministre reste un fusible.

 

Interrogé sur la légion d’honneur qu’il remet à Patrice De Maistre après qu’il ait embauché Mme Woerth, le ministre n’a pas hésité à répondre (avec ce mélange insultant de mépris et de condescendance qui le caractérise) qu’il n’y était pour rien.

La semaine dernière le « Canard Enchaîné » affirme que le dossier de demande vient du cabinet de Nicolas Sarkozy en 2007 : on revient à la présidentielle 2007. E. Woerth se souvient alors qu’il a appuyer la demande de légion d’honneur de Patrice De Maistre. Même si appuyer une candidature ne veut pas dire déposer un dossier, on veut s’éloigner de l’Elysée.

 

Un ministre qui s’accuse lorsque son chef risque d’être touché, un ministre qui va lancer une réforme sur les retraites très impopulaire, un ministre antipathique que l’on maintient au bout milieu du chaos… C’est un ministre-fusible qui va se charger du maximum des mauvaises ondes pour les emmener loin de Nicolas Sarkozy. Faire le sale boulot et partir.

 

Est-ce du courage ou de la bêtise ? En tout cas ce n’est pas bon pour notre pays.

 

jauge.gif

Démissionnomètre d'Eric Woerth

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Actu
commenter cet article

commentaires