Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 16:01

Par anticor

 

En s’appuyant sur un article de l’hebdomadaire Paris-Normandie du 8 juin dernier, un de nos sympathisants vient de nous rappeler l’incongruité de la fameuse réserve parlementaire.

Mais tout d’abord, qu’est-ce la réserve parlementaire ? C’est une somme d’argent allouée aux députés et sénateurs, qui leur permet de participer au financement d’un projet de leur circonscription, mais qui peut ne pas concerner directement leur département, selon le député dieppois Michel Lejeune (UMP). Mais ajoute-t-il, financer un projet hors de sa circonscription « ne se fait jamais…en général ».

 

Cette somme allouée par le ministre de l’Intérieur ou par la commission des finances de l’Assemblée nationale ou du Sénat s’élève en moyenne pour chaque circonscription toujours selon Michel Lejeune, à 110.000 € par an (1).

 

Elle fait l’objet de quelques règles d’utilisation. En particulier, elle ne peut servir qu'à des travaux n'ayant pas encore commencé, ne peut excéder 50 % du montant total du projet et ne peut se combiner avec celle d'un autre parlementaire du département !!! Ces projets peuvent être en fait très divers selon le journal en question les mairies et même des associations peuvent en bénéficier.

 

C’est ainsi que Michel Lejeune, faisant fi des barrières idéologiques, a financé un projet sportif à Dieppe, dont la majorité du Conseil municipal est communiste, ce qui est tout à fait à son honneur. Mais Sandrine Hurel, députée socialiste dieppoise a fait remarquer que ce beau geste n’était pas dénué de d’arrière pensée puisque le projet (un terrain de jeux pour enfants) est situé sur la future circonscription de Michel Lejeune pour les prochaines législatives. L’indignation de Sandrine Hurel, ne semble pas non plus être innocente car, elle aurait bien aimé … financer ce projet.

 

Ce fait divers qui s’apparente plus à Clochemerle qu’à la politique avec un grand P, révèle une fois de plus les faiblesses de notre démocratie. Car, si l’on en croit Paris-Normandie, nos deux députés ne remettent pas en cause cette coutume aberrante que constitue la réserve parlementaire.

 

En effet, outre que « c’est le fait du prince » pour les montants alloués précisément aux différents groupes parlementaires, les critères de cette distribution restent dans la plus grande l’opacité.

La question qui devrait faire hurler nos parlementaires c’est bien le clientélisme qui une nouvelle fois à travers ces pratiques est devenu de nos jours une quasi pratique constitutionnelle.

 

Nous pouvons nous poser la question d’une abrogation de telles pratiques héritages d’une féodalité créant ses obligés.

 

En tout cas, il pourrait être au moins exigé que chaque parlementaire ait l'obligation de publier (2) chaque année l'utilisation qui a été faite de ces fonds. Les clientélismes seraient plus facilement repérables et le citoyen serait juge de la destination et du montant de ces sommes.

 

(1)   En fait cette somme est très variable et peut-être beaucoup plus importante

(2)   La liste des députés et sénateurs recevant la réserve parlementaire devrait figurer sur les sites respectifs des députés et sénateurs.

 

__._,_.___

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires