Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 13:10
Renault vient d'annoncer officiellement la production de voiture et de batterie électrique à Flins, dans les Yvelines. La production commencera en 2012.

Pour cela l'alliance Renault-Nissan, le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) et le F.S.I. (Fonds Stratégique d’Investissement) ont signé une lettre d’intention portant sur la création d’une joint-venture pour développer, fabriquer et recycler des batteries sur le site de Flins. L'investissement est prévu à 600 millions € pour 100 000 unités/an. Renault prévoit d'investir en tout 4 milliards €.

L'Etat s'est lui engagé à investir 900 millions € en infrastructure, à donner un super-bonus de 5000€ et de lancer des appels d'offres pour 100000 véhicules sur 3 ans.

Une bonne nouvelle pour la région et notre planète. C'est la première proposition sérieuse de véhicule électrique, c'est à dire de production de masse, accessible à un grand nombre. Rien à voir avec la prius que personne ne peut acheter et qui consomme autant qu'une voiture de taille moyenne.

Je continue à ne pas comprendre la démarche du département des Yvelines et leur cadeau de 3 millions pour un pojet de véhicule non polluant. Le véhicule "du futur" à besoin d'investissement lourd pour sortir du thermique. Dans le cas contraire on ne pourra promouvoir qu'un gadget hors de prix...

En tout cas bravo à Renault pour ce pari, je suis curieux d'entendre sa déclaration sur la F1...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Actu
commenter cet article

commentaires

Joel GREA 13/12/2009 19:53


"développer, fabriquer et recycler des batteries sur le site de Flins."

=> Rassembler toute la fillière est des plus intéressant.

Sans récupération et recyclage des batteries, loin d'être une solution, les voitures électriques pourraient bien être surtout un problème.

Cela étant, un véhicule d'une tonne, même électrique, pour déplacer un bonhomme de 80 kg, c'est souvent du gachis. Il y a fort à parier que, demain, la voiture (probablement électrique le plus
souvent) soit un véhicule d'appoint collectif, et non une propriété individuelle qui dort la plupart du temps.


Nelson 13/12/2009 20:53


Recycler des batteries est également rentable, du temps où je m'occuper du traitement des déchets (il y a qqques années) les batteries auto usagées était revendues 30€ la tonne sans que la filiaire
ne soit regroupée.


Martin 06/11/2009 17:18


Enfin une bonne nouvelle. Cela dit, loin de moi l'idée de décrier la sincérité de Renault, je suis pret à parier gros que la technologie, il l'avait depuis bien longtemps...alors pourquoi toujours
attendre et jamais entreprendre...manque d'audace !


Nelson 06/11/2009 17:54


je ne partage pas cet avis. La technologie est très récente, ce sont les batteries qui dimensionnent le véhicule et les technologies évoluent très vite. Renault part seul sur le sujet, il prend un
risque très important: la technologie retenue peut être obsolète dans 2 ans! La technologie ion-lithium est récente: elle est née avec les mobiles. Il faut des batteries qui tiennent la charge et
surtout sans "effet mémoire" c'est ce dernier point le plus important. Les batteries prévues (pas encore industrialisées) sont les premières à ne pas baisser en capacité dans le temps.
Renault avait également besoin de faire des partenariats avec des gouvernements pour avoir des infrastrures permettant de charger ou changer rapidement les batteries. C'est aussi un énorme
investissement (4 milliards), sans Nissan Renault ne pouvait pas lancer la démarche et il faut être sûr d'avoir un marché derrière.

Sortir des véhicules électriques, tout le monde peut le faire (ou presque), pouvoir le vendre à grande échelle c'est autre chose.

Bon week-end.