Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 21:20

« nous citoyens » semblait bien sympathique. Je l’avais vu comme un organisme qui militait pour faire de la politique autrement, notamment sur le cumul des mandats (le reste n’ayant rien d’extraordinaire). Autre point sympathique, son fondateur est Denis Payres . Denis Payres est un vrai patron qui a créé son entreprise avec ses fonds personnels. Pas un haut salarié qui joue au patron sans prendre de risque.

Je me suis donc inscrit pour suivre ce sympathique mouvement. Ce qui m’a valu de recevoir un mail surprenant. Il indiquait que Denis Payres avait été pris à parti au sujet de son exil fiscal par « Aymeric Caron, spécialiste en alimentation végétarienne et ancien reporter de guerre » lors d'une émission de télévision. La tournure du mail m’avait un peu gêné. Je me méfie toujours lorsque l’on donne des informations inutiles sur un contradicteur.

Je suis tombé par hasard sur la dite émission, au milieu de l’intervention de Denis Payres. Même s’il est vrai que baser l’ISF sur des actions est discutable, le point de vue du journaliste se défend et on a du mal à pleurer sur l’exilé fiscale qui se dit « mis à la porte de son pays ».

J’ai surtout appris que « Nous citoyen » est un parti politique. Et cela change pas mal la donne. Car il refuse de travailler avec les autres partis. Pour cela ils ont un argument puissant : « on a raison car tous les autres ont tort ». Plus sectaire que ça…

Il me semble malheureusement  que « nous citoyen » est un parti de plus. Sa seule originalité est sa position sur le cumul des mandats. Mais quand on n’a aucun élu, ce n’est pas dur d’être contre le cumul. La valeur ajoutée de ce 400e parti reste donc minime.

Partager cet article

Repost0

commentaires