Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 10:10

Pour une simple raison, je ne l’ai jamais considéré comme un homme d’Etat. Un habile politicien, mais pas un homme d’Etat. C’était une évidence par sa « politique » de Ministre de l’Intérieur. Tout dans les discours, très peu dans les actes et presque rien dans les faits. La recherche systématique de bouc émissaires au lieu de chercher des solutions. Faire plaisir à un électorat en choisissant les mots qu’il attend, plutôt que régler les problèmes. Et c’est pour moi contraire à la république, à l’identité de la France.

 

A cela s’ajoute certainement son plus gros mensonge : sa marque de fabrique qui peut se traduire par « quand on veut on peut ». Adage stupide mais décliné sous toutes les formes. Ainsi face à la complexité du monde il suffit de vouloir et donc de pondre un nombre surprenant de lois inutiles. Si la volonté est indispensable, elle est malheureusement insuffisante. Elle doit être accompagnée de moyens humains et financiers. Sans ces derniers, il est impossible d’appliquer les lois, alors à quoi bon en créer?

 

Mais ce qui le disqualifiait complètement est de loin l’absence de vision et la fonction présidentielle n’a apporté aucun changement. Nicolas SARKOZY représente de ce côté ce qui ne va plus dans la société Française. Dictature du court terme et des objectifs chiffrés, sans vision c’est extrêmement ravageur. Qui ne connaît pas cela dans le monde de l’entreprise ? Un directeur inventant des –10% ou des +20% sans se soucier de ce que cela représente, autrement que pour sa prime de performance ?

 

S’il avait eu la vision d’un chef d’Etat ou de quelqu’un qui connaît le monde du travail, bon nombre d’erreurs aurait été évité. Mais sa campagne a été la synthèse de ses défauts. Trop confiant en sa volonté, en son « génie » politicien, il a oublié l’essentiel : la réalité de sa personnalité. Il est clair que cette élection était devenu un référendum contre Nicolas SARKOZY. Il n’avait jamais été en mesure d’être réélu. Je suis persuadé que bon nombre de personnes qui n’apprécie pas la gauche ou François HOLLANDE on voté contre le président sortant. Et l’écart est faible. Qu’aurait fait un autre candidat de l’UMP ?

 

Inutile de s’attarder sur le passé. Les législatives sont à venir. Je ne suis pas certain que tous les Français on bien compris que le passage à gauche du gouvernement n’est pas encore fait. La participation va certainement perdre plus de 20 points dans un mois. Le FN sera plus fort que jamais et cela va favoriser le PS, mais tout est envisageable. Je prévois une campagne sale où les UMPs « populaire » vont se lâcher. Rien n’est joué et cela ne donne pas envie.

 

C’est la famille Le PEN qui m’a fait prendre le chemin des urnes. Et cela n’a pas changé. La fameuse « dédiabolisation » est une transition d’un parti libéral, raciste et antisémite vers un parti social, xénophobe et islamophobe. La clientèle a changé mais l’esprit est le même. Mais c’est Nicolas SARKOZY qui m’a poussé au militantisme. Je dois l’en remercier car j’ai découvert le centre et François BAYROU, le seul candidat munit d’une vision crédible. Je sais qu’il énerve les politiciens avec son discours de vérité et son refus du marketing, mais c’est un homme d’Etat animé de valeurs immuables.

 

Je reste donc membre du MoDem, mais je me donne un délai de réflexion pour établir mon degrés d'implication futur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Michèle 08/05/2012 18:04

Partagé !
Merci.

Nelson 08/05/2012 18:18



C'est moi ^^