Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 21:24

Manifestement, les primaires sont un succès pour le PS. Le vote au bout duquel François Hollande sera déclaré représentant de la gauche (à moins qu’un traditionnel bourrage d’urne ne s’en mêle…) semble intéresser beaucoup de monde. Et pas que chez les militants. C'est un bon coup marketing.

 

Faut-il pour autant le généraliser?

 

Pour le PS, il semble indispensable. Tout le monde sait que le PS est un agrégat de courants multiples et très différents. La légitimité du candidat ne peut venir que d’un tel vote. Bien sûr rien ne garanti qu’une fois le candidat choisi, les perdants se rangent derrière lui. Mais c’est une autre histoire.

 

Pour autant va-t-on l’appliquer à l’UMP? Cela s’entend mais n’aura pas lieu en 2007. Pour une raison simple, le président sortant reste le meilleur candidat. De plus, l’UMP s’est toujours efforcé de donner l’image d’un parti unique, à la politique unique, au chef unique… Une primaire avec plusieurs candidats serait admettre que ce n’est pas le cas. Et s’il y a quelque chose que Nicolas SARKOZY n’accepte pas, c’est bien admettre un échec, aussi nombreux soient-ils…

 

La primaire de droite aura lieu en 2017, que Nicolas SARKOZY soit ré-élu (beaucoup en doute) ou pas, il faudra un nouveau candidat. Tous les prétendants qui attendent docilement ne demandent qu’à sortir et admettent l’intérêt du dispositif.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires