Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 22:49
Le moins qu'on puisse dire c'est que les sondages se sont bien plantés, sauf pour le Modem et l'abstention. J'aurais aimé que la situation soit autre, mais on ne va pas refaire le monde. Petite consolation ma petite analyse sur l'abstention favorisant le FN et l'électorat UMP préférant rester à la maison était plutôt bonne. C'est dommage pour Alain Dolium, il apportait du changement et de bonnes idées. Malheureusement je ne risque pas de me tromper de beaucoup en affirmant que les idées sont restées bien secondaires dans le vote.

Restons positif, un tel résultat implique une remise en cause. Je reste persuadé que les idées et les valeurs du Modem sont bonnes. Mais il y a du travail pour se faire comprendre. Si on prend l'humanisme ou les contre-pouvoirs, il n'y rien de simple là dedans. Sans parler de la volonté de rassembler les français, bien loin du manichéisme crétin. Il faut travailler sur la simplication du message, à dire c'est facile...

Malheureusement, seul le Modem semble vouloir se remettre en cause. L'abstention pourrait faire réagir les politiciens, loin de là. Le PS n'a pas changé depuis les européennes, mais fort de ces bons résultats ne voit plus la nécessité d'une rénovation qui ne s'est jamais faite. Son sectarisme restera la norme. La palme revient bien-sûr à l'UMP, qui ne parle de l'abstention que pour minimiser la victoire de la gauche. Tout le monde a remarqué que l'abstention était plus forte encore en 2009, mais pas l'UMP. Rien à changer donc.

La manéchéisme crétin a donc encore toute sa place, chaque bloc diabolise l'autre. Pourtant quand on est élu avec 52 ou 53% des voix, c'est la moitié des français que l'on diabolisent. Nos co-citoyens sont moins sectaires que ces caricatures qui nous représent, ils votent voter une fois à gauche, une fois à droite et assez souvant. Ce bi-partisme cultivé avec amour par les politiciens a encore de beaux jours devant lui, l'abstention aussi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Elections
commenter cet article

commentaires