Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 20:19

C’est une vraie question, qui mérite un vrai débat, une vraie réflexion.

 

La manière dont le sénat désormais dirigé par le PS veut la traiter n’est pas acceptable. Vouloir faire passer une loi votée en 2000, soit bloquée plus de 10 ans, n’est pas raisonnable. Le sénat n’a pas ce mandat, la question doit revenir dans le débat public.

 

Il n’est pas choquant que des personnes qui vivent dans une ville, y payent des impôts… aient le droit d’en choisir les dirigeants. C’est d’ailleurs déjà le cas pour les citoyens européens vivant en France. Ce qui ne semble ne pas déranger plus que ça F. Fillon alors qu’il s’agit d’un de ses arguments contre le droit de vote des étrangers.

 

Pour ma part, le droit de vote ne peut être pris à la légère et donné de manière inconsidérée. Quelques règles doivent être respectées.

 

Le candidat au vote doit démontrer son ancrage dans la ville par une durée minimum de présence et pourquoi pas le paiement d’impôts locaux. Ce dernier point mérite une réflexion supplémentaire.

 

Certains pays ajoutent une clause de réciprocité. Si un français peut voter dans un autre pays, il est normal que les ressortissants de ce pays puissent voter en France. J’y suis favorable. La réciprocité doit être obligatoire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires