Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 13:02

On va croire que j'ai une dent contre la presse, mais une fois encore le sujet a été abordé d'une drôle de manière. Du projet de loi d'Edwige Antier, il n'est pas question de fessées, mais bien de châtiments corporelles (dont la fessée fait partie). Ou comment essayer de vendre en simplifiant à l'absurde.

En fait, je partage la démarche de cette députée UMP. De quel droit peut-on frapper ses enfants? A priori, on n'accepte pas que des étrangers (à la famille) viennent les frapper. Il n'est pas non plus autorisé de frapper son voisin. A partir de quand un châtiment corporel devient de la maltraitance?

Et honnêtement, devant le nombre de personnes monstrueuses dans le monde où l'on image que quelques coups de poings ne semble pas imérité... Pourquoi s'en prendre aux êtres que l'on aime le plus?

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Actu
commenter cet article

commentaires

Christophe 22/11/2009 21:07


Et le dicton "Qui aime bien chatie bien" tu en fais quoi Nelson ?
Ce n'est pas parce qu'un gosse se prend une féssée que ses parents le détestent et sont des monstres!
J'ai connu les coups de règle en métal sur les doigts, les coups de ceinture et les baffes aussi, les corvées de charbon et de vaisselle dans une école primaire privée et j'en suis pas mort pour
autant.
C'était une sorte de peines d'interet général avant l'heure et pourtant j'ai d'exellent souvenirs des bons moments passés dans cette école avec ce maitre comme il n'y en a plus.
Une question au passage, je connais un gamin qui met du liquide vaisselle dans l'aquarium familial (eau de mer je précise), qui coupe la queue du chat, qui vole sa mère, qui est à la limite de
l'exclusion de son école, qui se déssine en train de poignarder son frère mais les psychologues consultés le trouvent tout ce qu'il y a de plus normal. Il est clair qu'à ce stade une fessée ne peut
rien arranger, quelles autres solutions pouvez vous apporter à ses parents qui sont cruellement en détresse?
Moi je n'en ai pas, mais je pourrais bien leur faire connaitre ton blog si tu en as une.


Nelson 23/11/2009 12:46



On peut chatier sans avoir recours aux châtiments corporels. La punition fait partie de l'éducation, il faut savoir la doser et l'adapter. Je ne prône surtout pas la suppression des punitions,
seulement la souffrance physique qui généralement sert surtout d'éxutoire à la colère des parents. Le fait d'avoir de bons souvenirs n'est pas un argument, l'être humain est fait en sorte qu'il
se souvient consciemment des bons moments et inconsciemment des mauvais. Quelques mois après s'être casser une jambe on peut rire de sa chute, avoir de bon souvenir des amis qui signent le
platre, portent des affaires, des maladresses en béquilles...
Malheureusement pour ta question je n'ai pas de réponses. En tant que père je sais que l'éducation est un combat de tout les instants, chaque enfant est différent. Je ne serais pas sérieux
si je donnais une réponse à l'aveugle en 30s. Tant pis si je perds un lecteur potentiel.



Kat 17/11/2009 20:11


oui, entièrement d'accord ! Il ne faut pas les frapper, il faut les animer comme au conseil municipal des enfants de Poissy ! Il y a aussi une super proposition pour celui des grands dans
poissyscope.fr


Nelson 18/11/2009 19:34


Si en plus on pouvait rémunérer les parents...