Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 20:34

Les derniers sondages annoncent Marine Le Pen en tête du premier tour des présidentielles de 2012.

 

Comment expliquer un tel résultat?

 

Pour moi, le FN a 2 moteurs: la misère et la corruption. Avec la crise, malheureusement la misère est grandissante. La pauvreté augmente, les classes moyennes s'appauvrissent. Les origines de ce problèmes sont multiples et complexes (internationalisation, géo-politiques...) et personne n'a vraiment de solution. Le FN a une position simple à comprendre, même si elle est peu crédible: la misère c'est la faute à l'étranger.

 

Facile à comprendre: l'étranger prend le travail des français, accepte des bas salaires, travaille au noir... Quand il travaille, car chacun sait que l'étranger a la capacité de toucher des aides monumentales de l'état, lui permettant de vivre dans un luxe indécent.

 

Deuxième moteur: la corruption, au son du "tous pourris". Les divers sujets en-cours (Chirac, Karachi...) renforcent le sentiment de corruption au sein du pouvoir. Particulièrement quand on voit les représentants de l'Etat (procureurs, préfets...) oeuvrer pour protéger les élus. Si on ajoute l'incapacité des partis à faire le ménage dans leurs rangs (Jacques Masdeu avait bien été investit par l'UMP), ça fait beaucoup.

 

Mais il ne faut pas se leurrer, le FN ne propose rien contre ces sujets. Il espère bien en profiter également. Un peu comme Marine Le Pen, cumularde, qui assure une présence minimum au parlement européen. Juste au dessus du seuil de sanction financière. Instance qu'elle condamnde pourtant.

 

A ces moteurs à plein régime, il faut ajouter un catalyseur: la droite irresponsable. Droitiser le discours s'était avéé payant pour Nicolas Sarkozy. Mais un discours ne fait pas une politique. En reprenant dans ses discours les thèses du front national, il les a légitimé. Pourtant, il ne les a pas appliqué. Pour une raison simple, ces thèses qu'en bien même elles seraient applicables (c'est pas gagné) elles n'en seraient pas plus utiles. Nicolas Sarkozy a beau être un polititien sans scrupules, ce n'est pas le dernier des imbéciles.

 

On peut prendre par exemple les expulsions des étrangers sans papier. Annoncées comme la grande solution, en plein explosion, elles stagnent. On a donc un président de la république, représentant de tous les Français mais ne travaillant que pour sa ré-élection, qui annonce autant de mesures droitières possibles sans les appliquer. Le message est clair pour son électorat: les idées sont bonnes. Il faut juste quelqu'un d'assez stupide pour les appliquer.

 

Pour autant, il y a-t-il un danger Le Pen? Un sondage 1 an avant une élection n'a aucune valeur (de toute façon les sondages...). De plus qu'en bien même Le Pen arriverait au 2e tour, elle ne sera jamais présidente et n'aura jamais de députés en nombre suffisant pour peser sur la vie Française.

 

Le danger n'est pas là. Le problème est l'élection quasi automatique de l'autre candidat. On privera donc les Français (comme en 2002) d'une réelle élection. Le pire étant qu'il s'agit là de la meilleur chance pour Nicolas Sarkozy d'être réélu. Et de là se pose un choix corneillien. François Bayrou est clairement le meilleur candidat pour la France, mais il a peu de chance de se trouver au 2e tour. Faudra-t-il voter pour un candidat qui aura le plus de chance d'être au 2e tour sans être Le Pen ou Sarkozy? Vraiment rien de sexy...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires