Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

1 juin 2014 7 01 /06 /juin /2014 22:52

Cette dernière semaine a été riche d'un point de vue politique. Le FN reçoit 25% des votes aux européennes et JF Coppé fini enfin par démissionner de la présidence de l'UMP.

Le FN premier parti de France?

L'expression est régulièrement reprise par les médias et même par certains politiques. C'est complément stupide. Se baser sur une élection qui n'intéresse quasiment personne pour juger de l'importance d'un parti n'a aucun sens. Sans parler de l'abstention, l'absence de visibilité sur l'importance du parlement incitant au vote défouloir.

Je refuse de penser que 25% des électeurs adhèrent à l'idéologie malsaine du FN pas plus qu'au suicide collectif que ce parti vend comme des solutions aux problèmes de la France. Il y a quelques mois, les Français ont voté pour l'élection qui leur semble la plus importante. Celle de leur Maire. Soit, le FN a progressé mais il est très loin d'être le premier. Pour gérer leur ville, les Français votent sérieusement.

Un parti qui ne trouve pas de candidats crédibles ne peut prétendre au titre de n°1. Il y a un gouffre entre se plaindre et agir.

Vers un nouveau visage de la politique Française ?

L'affaire bygmalion a sagement attendu le lendemain des européennes pour s'éclairer. Encore une affaire. Celle-ci finira enfin par faire bouger l'UMP. Il est clair que ces affaires expliquent en partie mon premier sujet. Mais le changement salutaire aura-t-il lieu ? Le PS devait aussi changer en 2007: il est toujours là, malade, mourant. L’affaire Cahuzac n’a rien changé au final.

Les sujets à revoir sont nombreux. Les européennes, comme les sénatoriales, ne sont devenu que des maisons de retraites politique ou des placards à loosers. La France mérite mieux.

La lutte contre la corruption doit devenir une priorité. Les sanctions sont dérisoires, les moyens de contrôle insuffisants. Et surtout les politiques doivent cesser de faire bloc contre toutes les accusations sur le simple argument qu'il faut défendre son camp, pour mieux crier au scandale dés que l'adversaire est suspecté.

La professionnalisation de la politique doit cesser. Des députés vont s'immerger en entreprise pour découvrir à quoi « ça » ressemble. On pourrait en rire mais c'est dramatique. Parfois je regarde sur wikipédia le parcours d’intervenant politique à la TV. Encartés avant 18 ans, embauchés un cabinet ou une collectivité au service d’un élu, puis finalement élu : rarement un vrai travail…

Les représentants des Français, ne représentent pas les Français.

Rien de nouveau finalement, le constat est le même depuis 2002. Ceux qui sont en mesure d’agir sont malheureusement ceux qui profitent de ces dysfonctionnements. Et passer l'electrochoc, les électeurs retournent se coucher.

Et maintenant ?

A court terme, il se passera peu de chose. Les modérés de l’UMP sortent de leur silence. La stratégie Buisson, adoptée par N. Sarkozy et reprise par JF Coppé n’a profité qu’au FN. Mais l’UMP sera-t-elle plus en mesure de se rénover que le PS ? Je suis sceptique, mais curieux. Espérons que du mieux sortira de cet épisode nébuleux. Nous avons tous à y gagner!

Côté parlement européen, pas de changement non plus. L’extrême droite aura peu d’influence dans un parlement européen qui aussi a peu d’influence.

Le seul vrai impact est sur la PME familiale Le Pen. Ils vont pouvoir continuer à s’enrichir aux frais de la collectivité et à ne pas siéger (sans dépasser la limite des 50% qui exposent aux sanctions) pour mieux truster les médias et multiplier les campagnes électorales françaises.

Partager cet article

Repost0

commentaires