Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 18:42

Je ne suis pas coutumier de ce genre de propos, mais je suis excédé. Il faut arrêter ce mépris envers les Français. Nicolas Sarkozy méprise les Français et en particulier son électorat.

 

Le président des (très) riches est devenu le candidat du peuple, au cours certainement de son dernier changement annuel. Il avait pourtant prévenu, il va "faire du gros rouge qui tâche".

 

Cela veut dire quoi "faire du gros rouge qui tâche"? C'est grossir le trait, sortir des arguments grossiers et crétin. Le genre d'argument que seuls les couillons ne voient pas comme grossiers et crétins. C'est la conviction de Nicolas Sarkozy, il a un électorat de couillons. Il pense même que plus c'est gros, plus ça passe, plus de couillons voteront pour lui.

 

Bien sûr, il a un socle d'électeurs fidèles. Il a la caste des très privilégiés qui le soutien, ceux-là le finance: il les considère très bien. Le "gros rouge" n'est pas pour eux, ils le savent et eux aussi pensent que le reste de l'électorat sont des crétins. Nicolas Sarkozy méprise son électorat avec l'approbation de ses amis riches proches.

 

Je sais que ce n'est pas fairplay, mais je me dois de réagir. J'ai retrouvé le programme de Nicolas Sarkozy en 2007. C'est bas, mais il le fallait. Thomas Legrand le comparait a un "Jacques Chirac en sueur". C'est désespérément vrai...

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires