Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 18:18
Une loi "fait divers" est une loi qui s'appuie sur un drame qui choque l'opinion publique. Les politiques parce qu'ils sont en partie responsable (réduction de budget, de moyen...) ou parcequ'ils n'ont pas de solutions à proposer promettent une loi dans l'urgence. Les politiques ne sont pas stupides, mais ils sont persuadés que les français le sont. 

Ils savent bien que cette nouvelle loi n'apportera rien, mais cela leut permet de montrer leur capacité à réagir, à trouver des solutions aux problèmes des français, à ne pas être laxiste... Et autres discours creux de politicien. Dans ce championnat crétin (j'aime bien cet adjectif, p-e à cause du jeu d'ubisoft...) Nicolas Sarkozy est le champion. Son plan d'action pour protéger les français depuis qu'il est ministre de l'intérieur est de multiplier ce genre de loi. La loi précédente n'est pas appliquée que déjà une nouvelle est inventée. Brice Hortefeux est dans une autre catégorie, avec sa loi sur les personnes agées qui existait déjà.

Cette nième boulette de BH est un argument implacable de l'inutilité de cette stratégie de communication purement électoraliste. Depuis que Nicolas Sarkozy nous "protège" le nombre d'agressions n'a fait qu'augmenter. Les petits délits sont en baisse, mais le fait que les agressions ne peuvent être effacées (contrairement aux petits délis) du fichier de la police est certainement une coincidence.

Bien-sûr je parle de ce sujet car Nicolas Sarkozy vient de proposer une nouvelle loi "fait divers" suite au meurtre d'un policier  attribué à ETA. Ce matin j'écoutais à la radio les policiers qui demandaient plus de moyens, plus d'effectifs, plus de considération... Apparement le président n'écoute pas France Info. Ce que veulent les policiers est juste de ne pas mourrir en service, pas une peine plancher.

Je ne pense pas qu'un criminel bénéficie d'indulgence après avoir tué de sans froid un policier. Je ne pense pas non plus qu'un assassin s'arrête à ce genre de considérations (10 ans, 20 ans, 30 ans, perpet?) au moment de tirer. Et je ne comprends pas pourquoi tuer un père de famille est moins grave que tuer un père de famille avec un uniforme. Sans compter que les lois "fait divers" sont rarement applicables et embourbent le code pénal.

La police française ne s'est jamais sentie aussi détestée et souffre. Les ministres s'en foutent bien, ils ont leur propre police bien mieux payée et en nombre pléthorique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Actu
commenter cet article

commentaires