Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 10:39

Ce terme est parfois utilisé pour caractériser la liste qui a remporté les municipales pisciacaises de 2008. Et généralement on y associe bêtement PS-MoDem, de la couleur politique des têtes de listes. La réalité étant bien différente puisqu’il s’agit de la fusion d’une liste PC-PS et d’une liste citoyenne très ouverte (quasi apolitique) dans le but de faire tomber le maire corrompu soutenu à tort par l’UMP.

 

Mais c’est l’expression « contre nature » qui me choque car c’est une des préférés des intégristes, racistes et autres sectaires pour qualifier l’homosexualité ou les mariages entre ethnies par exemple. Visant à faire des monstres ceux qui ne sont pas comme eux.

 

Mais que veut dire cette formule ? En fait, rien. Si le mot «contre » est évident, celui de « nature » est plus ambigu. « Nature » dans le sens de « mère Nature ». La politique n’a rien à voir. Si la loi de la nature est celle du plus fort, la démocratie est contre nature dans cette définition. Si on prend celle du plus apte, l’alliance est complètement naturelle car elle a été élue.

 

Il s’agit peut-être de la nature intrinsèque des deux listes ? Les français qui les composent ne pourraient donc pas travailler ensemble. C’est interdit, drôle de vision de la France, peuplée de gens qui se détestent. Quand on voit que ceux qui utilisent cette expression crient au génie devant l’ouverture Sarkoziste, on peut se poser des questions. Si l’UMP avait fusionné, parlerait-on de « contre-nature » ?

 

En fait, on reste dans l’intolérance et le sectarisme. Est contre nature, ce qui ne nous plait pas. Mais « mariage contre nature » sonne mieux que « mariage qu’il est pas bien ». Par contre nature, on pourrait aussi comprendre que Dieu ne l’aurait pas voulu, mais là à part une camisole je ne vois pas de solution.

 

On pourrait croire que j’ergote, mais les mots ont un sens. Nous sommes dans un pays où le président se permet de dire qu’une monarchie élective ne peut exister car une monarchie est forcément héréditaire, sans que personne ne réagisse. Alors de temps en temps respecter la langue française ne fait pas de mal, j’avoue moi-même ne pas trop m’attarder sur l’orthographe...

Et s'il est vrai que cette alliance ne tiens pas toutes ses promesses, notamment à cause d'un Maire qui dérive trop rapidement comme son prédécesseur, elle a été bénéfique. Elle a fait tomber un Maire corrompu et son clan a été puni pour l'avoir soutenu. La vie politique locale en a été transformée, obligeant les responsables politiques à se remettre en cause, faisant apparaitre de nouvelles têtes. La fin d'un confort dangereux pour la démocratie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Réflexion
commenter cet article

commentaires

Christophe 11/12/2009 21:49


Nelson, je comprends que tu ne veuilles pas regretter cette époque, moi oui, car j'aurais pris un certain plaisir à manier le sabre et a participer à quelques duels.... (lol).

Mourir avec panache à 45 ans c'est tout de même mieux que dans un lit à 97 balais et incontinent !
Impuissant à 55 ans et halzheimer à 80, si c'est cela ta conception de la vie !!! (re lol)


Pour revenir à l'histoire de France, sans vouloir te barber toi et tes lecteurs, Louis XVI écrivait au duc de La Vauguyon : "Les français sont inquiets et murmurateurs, les rênes du gouvernement ne
sont jamais conduites à leur gré ; ils crient, ils se plaignent, ils murmurent éternellement ; on dirait que la plainte et le murmure entrent dans l'essence de leur caractère".

L'Esprit français aime à s'opposer, et le roi y perdit la tête.


Petit clin d'oeil a l'actualité H1N1; LOUIS XVI voulant donner l'exemple pour que les français acceptent d'expérimenter la géniale trouvaille de JENNER contre la variole, en a perdu son fils, le
laissant la Reine et lui dans un abime de désolation, quelques mois avant la prise de la Bastille.
C'était peut-être mieux ainsi pour lui?

Aujourd'hui nos gouvernants ne risquent plus leurs têtes, juste leurs carrières...

Sarkozy tu devrais penser à ce qui pourrait bien t'arriver !


Christophe 11/12/2009 18:09


Nelson,

A lire ta réponse, je pense que nous avons tout les deux raisons.... en partie, sur certains points.

Pour la fin de ton message, je voudrais corriger une chose.
La France n'était pas en dictature sous LOUIS XVI.
C'était un bon roi, trop mou et c'est cela qui l'a conduit à sa perte. Je n’aurai pas l’audace d’accuser son épouse, (encore une foutue étrangère européenne (lol), de même nationalité que celle qui
a conduit Bonaparte à sa perte ! (re lol)).

Sous LOUIS XVI, la France était une grande nation. Notre marine était la première d'Europe, loin devant les anglais, espagnols ou portugais qui avaient eu leurs heures de gloire.
Il a payé les erreurs de ces ancêtres, surtout celles de LOUIS XIV, qui avait en son temps ruiné la nation et poussé à la mort tant d'hommes issus du peuple à cause de guerres sans fin.

Et puis « les bourgeois » voulaient leurs parts du gâteau !
Regarde de quelle classe de la société nos grands révolutionnaires étaient issus.
Pas de paysan ou d’ouvrier, que des fils d’érudits, écrivains, avocats, docteurs, etc…
Eux aussi ils voulaient en croquer et ce n’est pas par convictions qu’ils ont pris le pouvoir.
Ils se sont servis du « petit peuple » qui est resté tout aussi pauvre.
Les révolutionnaires qui lui ont succédé étaient des sanguinaires, despotes et dictateurs, comme Robespierre, dont une avenue de notre ville porte le nom. Quelle horreur !!! Et pourquoi pas Staline
?
Tient, encore un révolutionnaire futur dictateur sanguinaire, encore un exemple de révolution qui n’a finalement servi à rien.


Nelson 11/12/2009 19:07


Pour mes lecteurs: ce blog n'est pas devenu un blog sur l'Histoire de France...

Christophe, il est normal que l'on se retrouve. Je le dis souvent, ce qui nous rapproche est plus fort que ce qui nous sépare. C'est le fondement de la démocratie. Ce sont les politiciens qui
forcent nos différences à des fins électorales en forçant le trait sur des détails. Les campagnes sont des caricatures.

Cependant tu n'arriveras pas à me faire regretter le 18e! Soit Louis XVI n'était pas un fou sanguinaire mais le régime inégalitaire était suffisant. La révolution vient aussi de la famine, d'une
espérance de vie inférieure à 40 ans et d'une injustice générale. La violence même de la révolution montre que le régime devait changer. Imagine-t-on une telle boucherie aujourd'hui?

En Russie c'est différent, la démocratie n'est toujours pas arrivée. Ensuite les révolutions ne sont pas toutes sanguinaires, prend (au hasard) celle du Portugal.


Christophe 11/12/2009 09:45


Nelson bonjour,

1/ Kent Brokmann n'est plus ! La Fox l'a retiré de la toile et du coup ton lien est mort. Dommage !

2/ Je comprend ton analyse, mais le raccourci avec les exemples que tu donnes est exagéré.
Pourquoi ramener cela à de la discrimination à tout prix ?
Ce qui peut être valable pour les homos, les espèces, peut tout à fait l'être pour des idéologies, il n'y a rien de choquant dans cela !
Il y a ce que les hommes font et la sélection naturelle selon Darwin.
Dans les deux cas cela peut marcher, comme foirer. Le naturel reprend toujours le dessus et à chaque fois l’apprenti sorcier qu’est l’homme est puni.
C’est ce qui arrive en ce moment !

Si tu veux un autre exemple, au risque de te choquer, en voici un plus criant: le mot "nègre". Aujourd'hui celui qui l'utilise peut très bien finir devant un tribunal. Pourtant il ne ferait que de
se servir étymologiquement de la racine latine (comme en portugais nero ou en espagnol negro).
A ce stade nous en sommes arrivés à « homme de couleur », « technicienne de surface » pour femme de ménage et « non voyant » pour aveugle, etc…
Le politiquement correct est fatigant car tout cela est hypocrite et démagogique !

3/ Pour revenir à l’ancienne équipe, « punir ceux qui l’ont soutenu », c’est facile à dire !
Crois tu qu’il était facile, pour certains, de lâcher un homme qu’ils suivaient depuis 25 ans ?
Oui c’est vrai, il y a l’usure du pouvoir, mais chez les jeunes il y a le manque de disponibilité. Dans mon cas c'est l'un des critères qui m'a fait rester dans cette équipe, compétente. Sans
aucune ambition perso.
C’est facile de vouloir jouer des coudes, mais ensuite il faut pouvoir assurer !

Une nouvelle fois, au risque de te choquer, la fidélité n’a pas de prix ! Ceux qui me connaissent savent à quel point je suis intègre et désintéressé, moi je pense que le calcul était plus facile
que cela.
Combien cette alliance contre nature va-t-elle coûter aux contribuables que nous sommes ?
Si l’UPP avait pu gagner les élections, JMA sautait naturellement au bout de 17 mois. D'ailleurs c'est ce qui explique les mauvais scores du MoDem depuis. Vous avez fait le sale boulot, y compris à
la place des socialistes. Maintenant les gens vous ont déjà oubliés. La politque est ingrate !
Aujourd’hui nous rentrons dans une zone de turbulences qui va encore durer 4 ans et demie.
A quel prix car le remède est finalement pire que le mal !
Sans compter que vous avez fait rentré de nouveaux acteurs politiques qui ne vont pas vous épargner: Karl Olive et Douillet, car si Masdeu avait gagné, ils ne seraient pas là ceux-la. Humm, le jeu
est totalement brouillé !

4/ Vous avez été les acteurs d’une forte mobilisation, sans précédent à Poissy, c’est formidable et exceptionnel.
Pour ma part j’aurais préféré vous voir débarquer et vous impliquer plus tôt ! Mais avant 2007 je ne connaissais aucun d’entre vous. Etrange !
Pourquoi ne pas avoir tenté de changer les choses de l’intérieur, en intégrant ce groupe ?
Ne me faites pas croire que c’était uniquement à cause de votre dégoût de Masdeu et des affaires. Il devait bien y avoir une part d’avidité de pouvoir. Non ?
A moins que des idées reçues étaient la base d’une forte méconnaissance de vos élus ?
Moi le jour ou j’ai décidé de me lancer en politique, je n’ai pas commencé par tout vouloir casser, mais par rencontrer les acteurs locaux pour me faire une opinion.

Depuis le temps je me suis fait une idée. Qu'a apporté la révolution française? Rien si ce n'est son lot de misère et d'avoir coupé des têtes. Les inégalités sont toujours là, mêmes si quelques
fortunes ont changé de mains! Une révolution ne sert à rien !
Ce qui a été fait à Poissy en 2008 est un coup d'épée dans l'eau !


Nelson 11/12/2009 17:27



1. Je supprime l'article
2. Christophe, il n'y a pas que les exemples extrêmes. "contre nature" est bel et bien un jugement moral négatif sans fondement logique.
3. Cela dépend ce qu'on entend pas fidélité. Aider un homme à continuer dans un poste où il a faillit, ce n'est pas l'aider. C'est le pousser au délit. Si Jacques Masdeu-Arus avait été un
politique responsable il aurait géré son départ dans le respect des citoyens. Au lieu de ça, il se présente jusqu'au bout en espérant être élu pour qu'un Maire le remplace sans que les Pisciacais
ne puissent choisir. Au final c'est un vol d'élection. Pour la punition n'est pas dans les élections, mais au niveau de l'UMP même. L'UMP locale est totalement décrédibilisée aux yeux du
national. Le confort politique n'est pas souhaitable pour les français, qu'il y ait de nouvelles personnalités, de nouveaux débat est primordial pour une démocratie. Le problème n'est pas
l'alliance mais le fait qu'elle n'est pas respectée par un "Masdeu de gauche". L'erreur est dans le choix du maire, c'est exact.
4.Je ne parlerais qu'en mon nom, bien que déjà expliqué en longueur dans mon blog. Il y a surtout le fait qu'en 2007 l'apparition du MoDem a permis à des personnes de s'investir. il n'y a aucun
intéret à rejoindre l'un des 2 parties monolithiques. Ils sont tenus par des barons (Jasques Masdeu-Arus / Frédérik Bernard) plus intéressés à garder leur poste et à placer des amis qu'à
oeuvrer pour la collectivité. Il est impossible de s'y exprimer, les militants sont uniquement de la main d'oeuvre gratuite.
Christophe, la révolution Française a apporté la démocratie. Elle a été douleureuse, longue et difficile car c'était la première. Il me semble que les Français sont en république depuis trop
longtemps pour en oublier à ce point l'horreur des dictatures.