Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nelson

  • Nelson
  • Engagé depuis 1977

Piscicais depuis 2001
Modem depuis 2007
Anticor depuis 2009
Mail: anticor.poissy@gmail.com
  • Engagé depuis 1977 Piscicais depuis 2001 Modem depuis 2007 Anticor depuis 2009 Mail: anticor.poissy@gmail.com

phrase du jour

Je ne suis pas né Français ni même Européen, mais je suis Français et Européen.

Recherche

11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 15:24
La date n'est pas connue, mais c'est une certitude les piscicais et la 12e circonscription vont voter de nouveau. Des 2 députes UMPs condamnés pour corruption, seul le poste de Jacques Masdeu-Arus est à pourvoir. Celui de Pierre Bédier restant à l'UMP grace à une obscure loi et avec l'aide du gouvernement.

Le courrier des Yvelines du 10 juin présente des candidats potentiels. Arrétons-nous sur les hommes de Poissy.

A droite nous avons Jean-François Raynal et Karl Olive. Le premier s'affiche clairement UMP, c'est un très ancien politique de la scène pisciacaise, le second se dit sans étiquette et veut incarner le changement. Pour ceux qui suivent la politique locale, la différence est ailleurs. Le premier a toujours vécu dans l'ombre de Jacques Masdeu-Arus, attendant de prendre sa place, les deux hommes ne s'apprécient pas vraiment, mais Jean-François Raynal est soutenu par Pierre Bédier. Le 2e est l'ancien directeur de campagne de Jacques Masdeu-Arus, il bénéficie de son appui et certains voit en lui son successeur. De fait, leur rivalité est un combat d'influence entre Pierre Bédier et Jacques Masdeu-Arus, la corruption n'étant toujours pas incompatible avec la politique.

A gauche, le maire: Frédérik Bernard. Il n'hésite pas à rappeler dans ses différentes interventions que ses journées sont chargées: de très tôt le matin à tard le soir, mais il aurait le temps pour un autre mandat. Maire par hasard, il n'aurait jamais espéré voir un jour le PS à la mairie tant il a usé le fauteuil d'opposant. Il reprend aussitôt les pratiques de Jacques Masdeu-Arus tant décriées, à commencer par son omniprésence dans la gazette locale. Qui a participé à une réunion publique peut juger l'homme, répondant à la plupart des questions par "je prends note", personne n'écrit mais beaucoup filtrent. Si vous lisez l'article dans "le pisciacais" décrivant la réunion publique à laquelle vous avez assisté, vous vous demanderez si vous avez participé à la même...

Pour le mouvement démocrate: Richard Bertrand. Il a bien évidemment mon soutien et depuis 2007. On me taxera d'impartialité, c'est possible, je suis surtout engagé. Il apporte la nouveauté, c'est indéniable. Il n'a reçu aucun soutien des barbes blanches de la politique pisciacaise et a su fédérer pour les municipales. L'artisan de la chute de l'élu corrompu aux municipales, c'est lui. Certains lui reprochent la une fusion avec le PS et de ne pas être le premier. Mais il a respecté la démocratie:le PS avait 24 voies de plus. Sans la fusion, en plus d'un député à remplacer nous aurions aussi un maire...

En 2007, la corruption avait été la grande gagnante: bien que condamné et reconnaissant les fait, Jacques Masdeu-Arus avait pû se représenter en jouant sur les procédures judicières. Aucunes chances d'être acquité en appel ou cassation mais continuer un peu plus la vie de député, pourquoi se priver? Il a été ré-élu, manifestement pour les pisciacais l'honnêteté n'est pas une qualité indispensable pour un politique.

Espérons que cette année ce soit la république qui gagne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nelson - dans Elections
commenter cet article

commentaires

Ch.+Bellengé 17/06/2009 12:27

1/ Oui, le temps que la justice fasse son œuvre ! Les pisciacais en ont décidé autrement, peut-être par dégout et surtout par méconnaissance du système et des règles électorales.

2/ La fusion était possible. Une municipale c’est une affaire d’équipe, pas d’un seul homme !
Je persiste à croire que les négociations n’ont pas été menées avec les bonnes personnes et je connais des gens à l’UPP qui auraient accepté une fusion, d’autres qui pouvaient s’effacer pour laisser leurs places à des gens de chez vous. Bien sur, dans les deux camps il y aurait eu des mécontents, mais c’est la vie !
Leçon à retenir pour la prochaine fois… peut-être.

3/ J’en doute…. Je crois que les français ont choisi la voie de l’abstention, tout simplement et cela ne dérange pas les grands partis outre mesure. C’est juste pénalisant pour les gens comme nous qui aimerions que les choses changent. J’avais posé la question à Bayrou et Morin au cours d’un meeting à Versailles, du temps de « la grande UDF », en leur demandant de se battre pour imposer comme en Belgique à ce que les abstentionnistes soient verbalisés, car en Belgique le vote est obligatoire. Leur réponse a été : « Non, il ne faut pas en arriver là ».
Dommage et en plus un comble lorsque l’on sait qu’aux Législatives chaque bulletin finance les partis politique !!!

Merci encore pour tes réponses et ton ouverture d’esprit, c’est positif pour un bon dialogue démocratique, mais la longueur des réponses est utile à la bonne compréhension de nos concitoyens.

Bonne journée

Christophe

Ch.+Bellengé 16/06/2009 18:47

Nelson,

Pour reprendre tes commentaires :

"Certains lui reprochent ....sans la fusion, en plus d'un député à remplacer nous aurions aussi un maire..."

Ma réponse:
Puis-je me permettre de préciser deux choses ?
1/ La fusion à droite était possible. Mais que OUI !
2/ Non nous n'aurions pas eu à remplacer un maire. Lors d'un départ d'un élu, il n'y a pas nouvelle élection publique. Un candidat "réserviste" de la liste monte et il y a une élection en interne. La relève était assurée, à moindres frais pour les contribuables, sans passer par les urnes.


Puis:
"En 2007, la corruption avait été la grande gagnante ...manifestement pour les pisciacais l'honnêteté n'est pas une qualité indispensable pour un politique.
Espérons que cette année ce soit la république qui gagne."

Ma réponse:
En 2007 tu oublis que la majorité du PS local a voté pour JMA contre Eddie Ait. C'est ce qui a aveuglé l'ancien maire sur ses chances de gagner en 2008.

Et puis regarde à Levallois ce que pensent les gens d'un "bon maire", même s'il a été pris les doigts dans le pot de confiture. Sans aller bien loin, regarde à Carrières sous Poissy ce qui s'est passé en 2001. Et si demain Bernard Tapie devait se présenter à Poissy, il serait élu !

Et finalement constate le taux d'abstention aux cantonales !!
La démocratie est malade, mais il est réducteur de conclure par: "les pisciacais ne sont pas sensibles à la probité", là je n'adhère pas.

Bravo pour ton blog.

Amitiés,

Nelson 17/06/2009 12:02


Bonjour Christophe,

c'est exact pour le vote du remplaçant je suis allé un peu vite. Mais dans le principe, cela ne vaut guère mieux. En pratique, les électeurs votent pour un maire, la tête de liste. Il était
donc prévu que leur choix ne durerait qu'un an?

La fusion était bien impossible, Jacques Masdeu-Arus n'a jamais voulu ouvrir le dialogue et s'associer avec un élu corrompu n'était pas compatible avec la charte que Poissy 2008 avait signé.

Ne te méprends pas sur mon discours au sujet des pisciacais. Je ne dis pas qu'ils sont moins sensibles à l'honnêteté que le reste des Français, mais ils ne le sont pas plus. Le problème
est bien une certaine impunité dans les urnes des voyoux de la politique. Ils ont montrés depuis une volonté de changement, j'espère que cela continuera.